Archives

2012-02-20T16:16:00+01:00

Résidanat QCM Neurologie - Corrigé

Publié par Dr.Prosper

Résidanat QCM Neurologie -  corrigé

 

 

[1]

: C

A - Fasciculations ondulatoires sur toute la longueur d’un muscle.

B - Contractions brusques brèves et involontaires d’un muscle.

C - Diminution de volume d’un muscle.

D - Sans commentaire.

[2]

: A B

C - Morphinique.

D - Neuroleptique.

E - Neuroleptique.

[3]

: B C E

A - Exceptionnel.

B - Moins marqué au réveil, s’accentue en fin de journée.

C - Réaction de Mary-Walker: contractions répétées des muscles de la main après pose d’un garrot aux bras entramant un ptosis par exemple.

D - Incompatible avec C.

E - Assez fréquents.

[4]

: A B D

A - Le déficit moteur prédomine aux membres inférieurs.

B - Par atteinte des paires crâniennes.

D - Par atteinte périphérique il n’y a pas d’amyotrophie car c’est un phénomène aigu.

E - Faux, au début, peut exister au cours de l’évolution.

[5]

: A B E

A - Définition d’un tremblement.

B - C’est un tremblement d’attitude.

 C D - Pas de signes neurologiques.

E - Lorsqu’il est observé chez un sujet jeune, il peut avoir un caractère familial.

[6]

: B

L’hémiplégie capsulaire est totale et proportionnelle.

A - Dépend de la localisation.

C - Syndrome de Brown Sequart.

D E - Donne un syndrome alterne.

[7]

: B

La paralysie de la verticalité du regard situe la lésion au niveau de la région des tubercules quadrijumeaux postérieurs. Les autres signes sont compatibles avec une atteinte pédonculaire.

[8]

: E

Romberg : atteinte cordonale postérieure.

Pseudo-Romberg : atteinte vestibulaire.

[9]

: B

La narcolepsie est un accès pathologique paroxystique de sommeil.

A D E - Font partie de la description de la confusion mentale.

C - Lorsque la variabilité des autres signes permet au patient de percevoir son état.

[10]

: A c D

[11]

: A B C

Il peut exister une faiblesse sphinctérienne dans la myasthénie mais classiquement il ny a pas de trouble sphinctériens dans cette maladie.

[12]

: B

Ne sont pas des examens urgents mais font partie du bilan de recherche du foyer primitif.

[13]

: C

1 - Cest au contraire une difficulté d’occlure les paupières (4).

2 - Le VII est moteur pour le reflexe cornéen.

3 - Sensibilité cornéenne : 5ème paire.

[14]

: C

Les hémorragies hémisphériques représentent 80 % de H C dues à rHTA: le plus fréquemment dans la région des noyaux.gris capsulolenticulaires le plus souvent (45 % des HC sont dues à rHTA), thalamiques plus rarement.

[15]

: C

Se repporter aux voies visuelles.

A - Atteinte préchiasmatique.

B - Atteinte chiasmatique.

C - Atteinte cortex occipital droit.

[16]

: A

Une anomalie à l’examen clinique est un argument contre le caractère essentiel dune

névralgie. Toutes les autres propositions font partie du tableau de névralgie essentielle.

[17]

: C

Description de la crise glaucomateuse.

[18]

: D

A - Il existe un certain degré de détérioration intellectuelle (grace au progrès thérapeutique qui a prolongé la durée dévolution de la maladie). La marche peut être conservée au début (le tremblement est le motif de consultation le plus fréquent) mais est vite altérée par lakinésie.

[19]

: C

A B - Evoque un accident hémorragique.

E - HTA facteur de risque, de rathénosclérose. HTA principale cause d’accident hémorragique.

[20]

: C

A - Myopathie.

B - Piège grossier.

C - Neurogène périphérique (SPE).

E - Frontaux.

[21]

: A

Sténose serrée occlusive.

[22]

: B E

B - Hypertonie spastique.

E - Hypertonie plastique.

[23]

: A B D E

C - Voies de la sensibilité superficielle et thermique.

[24]

: D

Tableau de rupture d’un anévrysme de la carotide interne au niveau du sinus caverneux, où elle est proche du III.

A B C E - Pas de manifestations aussi brutales.

[25]

: E

Syndrome de Wallenberg.

[26]

: C

Décrit bien la topographie de la racine C6.

[27]

: C D

A B E - Caractéristiques d’anévrysme artériel.

[28]

: A C D E

B - Réaction à polynucléaires neutrophiles.

[29]

: B D E

A - Image hyperdense.

E - Clinique et topographie différente (coma, syndrome cérébelleux, atteinte nerfs craniens (syndromes moteurs et sensitifs).

[30]

: A B C D


[31]

: B

A - Anémie.

C E - Pas de diplégie faciale.

D - Ne donne pas de PF.

[32]

: A C D E

Agit sur les récepteurs muscariniques: non contreindiqué dans la myasténie.

[33]

: E

Toutes ces pathologies peuvent s’accompagner de paralysie faciale périphérique.

E - Diagnostic d’exclusion et évolutif.

[34]

: D


[35]

: B

Syncope de type vagal : circonstances déclenchantes, signes prémonitoires, pâleur, durée.

[36]

: C

La tumeur thymique est présente 1 fois sur 6.

[37]

: E

Antiépileptique utilisé dans tous les types d’épilepsie sauf dans le petit mal.

Antiarythmique : Tachycardies paroxystiques, maladie de Bouveret, intoxication digitalique.

 Utilisé dans les névralgies faciales.

[38]

: A C D

[39]

: A D E

A - Protéinorrachie légèrement augmentée à une dizaine de lymphocytes. Augmentation des gammaglobulines avec profil oligoclonal.

D - P E V pathologiques.

E - Signes ou séquelles de NORB.

[40]

: A B

V 3 : seule branche sensitivomotrice du V innervant les muscles masticateurs, en particulier élevations et adductions du maxillaire inférieure.

[41]

: D

Les atteintes de pédoncule cérébelleux supérieur entraînent un important tremblement intentionnel.

[42]

: D

Latrophie de réminence thénar signe la sévérité du syndrome du canal carpien et se voit dans dautres atteintes par exemple dans le syndrome du défilé des scalènes.

3 - Se voit dans les atteintes du nerf cubital.

[43]

: C

La demi-vie du phénobarbital est longue (57 j), une à deux prises quotidiennes suffisent, le plateau d’équilibre est atteint en 16 et 21 jours.

[44]

: E

Classiquement au cours des méningites à pneumocoque on trouve une porte d’entrée ou un sujet à risque.

[45]

: A B C

[46]

: C

[47]

: A

Lexament clinique et classiquement normal dans une névralgie faciale essentielle. Les autres propositions sont classiques.

[48]

: C

Les mononeuropathies sont une complication fréquente du diabète sucré en particulier celle-ci.

[49]

: D

C’est une crise adversive : la décharge naît de laire motrice supplémentaire contro-latéral.

[50]

: B

Mode d’installation et caractère symétrique des symptômes.

Voir les commentaires

2012-02-20T16:01:00+01:00

Résidanat QCM Neurologie

Publié par Dr.Prosper

Résidanat QCM Neurologie

 

[1]

Une difficulté et une lenteur dans la décontraction musculaire est une

A - Myokymie

B - Myoclonie

C - Myotonie

D - Amyotrophie

E - Myasthénie

[2]

Quels sont le(s) produit(s) parmi les suivants qui entre(nt) dans la classe des antiépileptiques?

A - Ethosuximide (Zarontin®)

B - Valproate de sodium (Dépakine®)

C - Dextromoramide (Palfium®)

D - Sulpiride (Dogmatil®)

E - Halopéridol (Haldol®)

[3]

Le syndrome myasthénique

A - Comporte toujours une amyotrophie

B - Est variable au cours de la journée

C - Comporte une aggravation par leffort musculaire en dehors du territoire intéressé

D - Comporte une aggravation par leffort uniquement dans le territoire intéressé

E - Peut frapper les muscles masticateurs

[4]

La polyradiculonévrite de Guillain Barré

A - Peut comporter un déficit moteur prédominant aux racines des membres

B - Comporte un déficit moteur pouvant frapper le visage

C - Comporte une amyotrophie prédominant aux racines

D - Comporte une abolition des réflexes osteo-tendineux dans les territoires atteints

E - Se révèle volontiers par des troubles sphinctériens à type de rétention

[5]

Le tremblement essentiel

A - Est régulier et rythmique

B - Est favorisé par lactivité musculaire dans le territoire intéressé

C - Saccompagne dune abolition de réflexes dans le territoire intéressé

D - Saccompagne dune hypotonie

E - Peut être familial

[6]

Une hémiplégie motrice pure globale et proportionnelle correspond à une atteinte

A - de la région rolandique

B - de la capsule interne

C - de la moelle cervicale

D - de la protubérance

E - du bulbe

[7]

Un patient dans le coma présente une hyperventilation neurogène centrale à 25 c/minute, un signe de Babinski bilatéral, des pupilles larges, non réactives, une paralysie de la verticalité du regard.

A quel niveau se situe la lésion

A - Cortex frontal bilatéral

B - Mésencéphale

C - Protubérance

D - Bulbe

E - Glande pinéale

[8]

Un syndrome cérébelleux peut déterminer tous les signes cliniques suivants sauf un, Indiquez lequel

A - Dysmétrie

B - Adiadococinésie

C - Tremblement daction

D - Hypotonie musculaire

E - Signe de Romberg

[9]

Tous les signes suivants caractérisent le syndrome confusionnel, sauf un, Indiquez lequel

A - Désorientation temporospatiale

B - Narcolepsie

C - Perplexité anxieuse

D - Délire onirique

E - Obnubilation de la conscience

[10]

Anatomiquement et biochimiquement la maladie de Parkinson idiopathique est caractérisée par:

A - Dégénérescence du locus figer

B - Dégénérescence du striatum

C - Baisse des concentrations de dopamine dans le locus figer

D - Baisse des concentrations de dopamine dans le striatum

E - Dégénérescence du cortex occipital

[11]

La myasthénie se manifeste par:

A - Des troubles de la déglutition

B - Un ptosis

C - Une diplopie

D - Une mydriase

E - Des troubles sphinctériens

[12]

Au cours dune méningite purulente due à un cocci Gram + chez un sujet en apparence bien portant. lequel ou lesquels des examens suivants prescrivezvous dans les 48 premières heures?

1 - Radiographie de sinus

2 - ASLO

3 - Radiographie de thorax

4 - Echographie abdominale

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B   2,4=C   4=D   1,2,3,4E

[13]

Une paralysie du nerf facial droit comporte

1 - Un ptosis (ou difficulté à ouvrir les paupières) à droite

2 - Une diminution du réflexe cornéen droit

3 - Une anesthésie cornéenne droite

4 - Une impossibilité d’occlure les paupières droites

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B   2,4=C   4=D   1,2,3,4E

[14]

L’hématome intra cérébral de l’hypertension artérielle admet pour caractère(s):

1 - Topographie frontocalleuse habituelle

2 - Topographie capsulothalamique habituelle

3 - Post-traumatique. le plus souvent

4 - Spontané, le plus souvent

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B   2,4=C   4=D   1,2,3,4E

[15]

Une lésion évolutive du cortex occipital gauche ne peut donner. parmi les cinq déficit campimétriques suivants, qu’une seule sorte d’atteinte, laquelle?

A - Cécité de l’oeil droit

B - Hémianopsie bitemporale

C - Quadranopsie supérieure latérale homonyme droite

D - Hémianopsie latérale homonyme gauche

E - Rétrécissement concentrique du champ visuel gauche

[16]

Parmi les éléments suivants, lequel impose la remise en question du diagnostic de névralgie faciale essentielle?

A - Abolition du réflexe cornéen

B - Douleur déclenchée par une zone gâchette (trigger-zone)

C - Douleur soulagée par la carbamazépine

D - Douleur systématisée à une branche du nerf trijumeau

E - Caractère paroxystique de la douleur

[17]

En présence dune hémicrânie d’apparition rapide, précédée de troubles visuels, accompagnée de nausées, d’un oeil rouge et d’une mydriase, vous évoquez en premier lieu:

A - Une migraine ophtalmique

B - Une paralysie du nerf moteur oculaire commun

C - Un glaucome aigu

D - Une névralgie du trijumeau

E - Un zona ophtalmique

[18]

Parmi les 5 propositions suivantes concernant la maladie de Parkinson, laquelle est inexacte?

A - Il nexiste pas de détérioration mentale nette

B - La force musculaire et les réflexes sont normaux

C - L’écriture est souvent modifiée très tôt

D - La marche est très longtemps normale

E - Il existe une hypertonie plastique

[19]

Parmi les éléments suivants, citez celui qui évoque plutôt une origine ischémique qu’hémorragique d’un accident vasculaire cérébral

A - Survenue en pleine activité

B - Existence de signes méningés

C - Antécédents d’accidents vasculaires transitoires

D - Céphalées brutales

E - Antécédents d’hypertension artérielle

[20]

Quel est parmi les termes suivants celui qui s’applique le mieux aux troubles de la marche présentés par un sujet hémiplégique?

A - Marche dandinante

B - Démarche en sautillant

C - Marche en fauchant

D - Steppage

E - Apraxie de la marche

[21]

Linversion du flux dans l’artère ophtalmique à l’examen doppler lors du bilan dun accident ischémique transitoire témoigne dune lésion artérielle de

A - La carotide interne cervicale

B - La cérébrale antérieure

C - La sylvienne

D - La sous-clavière en amont de la vertébrale

E - Le tronc basilaire

[22]

Une hypertonie sobserve

A - Dans le syndrome déficitaire musculaire périphérique

B - Dans le syndrome moteur déficitaire dorigine centrale

C - Dans le syndrome de la jonction neuromusculaire

D - Dans le syndrome cérébelleux

E - Dans le syndrome parkinsonien

[23]

Une hypotonie peut être observée:

A - Au cours des syndromes choréiques

B - Au cours des atteintes de la voie lemniscale

C - Au cours de l’atteinte des voies spinothalamiques

D - Au cours de l’atteinte du motoneurone périphérique

E - Au cours de I atteinte déficitaire myogène

[24]

Un sujet de 30 ans accuse brutalement une céphalée fronto-orbitaire droite tandis que s’installe en 24 heures une paralysie du nerf moteur oculaire commun droit. L’examen neurologique est par ailleurs normal. Quelle étiologie focale devez-vous évoquer en priorité?

A - Gliome du tronc cérébral

B - Neurinome de l’acoustique

C - Méningiome rétro-orbitaire

D - Anévrisme du siphon carotidien

E - Tumeur de la pointe du rocher

[25]

Quel est le siège d’un infarctus cérébral annoncé par un grand vertige et s’exprimant par une paralysie unilatérale du voile du palais et du pharynx et une anesthésie de l’hémiface homolatérale?

A - Cortex rolandique

B - Capsule interne

C - Pédoncule cérébral

D - Protubérance

E - Bulbe

[26]

Un sujet se plaint dune douleur intéressant le bord radial de lavant-bras et l’ensemble du pouce Cette douleur peut être due à l’atteinte d’un des éléments suivants

A - Du nerf cardiaque

B - De C 8

C - De C 6

D - Du nerf médian

E - De C 7

[27]

Le diagnostic de tumeur du corpuscule carotidien repose sur la constatation de

A - Tumeur battante, expansive et soufflante

B - Tumeur soufflante avec thrill palpatoire

C - Tumeur ferme battante et non expansive

D - Ecartement de la fourche carotidienne à l’artériographie

E - Dilatation du bulbe carotidien à l’artériographie

[28]

Concernant le diagnostic biologique d’une méningite à méningocoque

A - Le liquide céphalo rachidien peut être légèrement trouble

B - L’étude cytologique de ce liquide biologique met en évidence une réaction lymphocytaire

C - Les méningocoques sont des cocci à Gram négatif, en grains de café, groupés par 2

D - Plusieurs séro groupes de méningocoques peuvent être responsables de méningite

E - La recherche du germe dans le sang (hémoculture) peut être positive

[29]

Chez un patient gravement hypertendu, présentant brutalement une hémiplégie droite avec coma. la présence à l’examen tomodensitométrique du cerveau pratiqué (le 2è jour), d’une image hypodense frontopariéto- temporale gauche est compatible avec le(s) diagnostic(s) suivant(s)

A - Hématome hémisphérique gauche

B - Ramollissement sylvien gauche

C - Thrombose du tronc basilaire

D - Thrombose de la carotide interne gauche

E - Thrombose de l’artère sylvienne gauche

[30]

L’algie vasculaire de la face est marquée par:

A - Une douleur péri-orbitaire

B - Une douleur pulsatile

C - Une douleur strictement unilatérale

D - Une hydrorrhée nasale unilatérale

E - Une vasodilatation des vaisseaux au fond d’oeil

[31]

La diplégie faciale peut illustrer le cours de

A - Une maladie de Parkinson

B - Une polyradiculonévrite

C - Un infarctus bulbaire

D - Une tumeur hypophysaire

E - Un anévrisme sylvien gauche

[32]

Chez un myasthénique une détresse respiratoire peut être entraînée par:

A - La prise de phénobarbital

B - La prise datropiniques

C - Une anesthésie avec usage de curarisant

D - Une surinfection respiratoire

E - Un excès en anticholinestérasiques

[33]

Une paralysie faciale périphérique peut:

1 - Venir compliquer une otite moyenne chronique cholestéatomateuse

2 - Etre d origine zostérienne

3 - Venir compliquer lévolution dun neurinome de lacoustique

4 - Rester isolée et être alors étiquetée a frigore

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B    2,4=C  4=D   1,2,3,4E

[34]

Parmi les examens complémentaires suivants, indiquez celui qui doit permettre daffirmer une hémorragie cérébrale:

A - Electroencéphalogramme

B - Angiographie des vaisseaux cervicaux

C - Angioscintigraphie cérébrale

D - Scanographie

E - Encéphalographie gazeuse

[35]

Une jeune élève infirmière, le premier jour de son premier stage hospitalier, a fait un malaise à 10 h du matin, alors quelle assistait à une ponction lombaire. Elle était très pâle, a ressenti une impression déloignement du décor, des bruits, une sensation de jambes en coton, na eu que le temps de sallonger et a perdu conscience pendant trois minutes environ Vous évoquez en premier lieu

A - Une crise dépilepsie de type grand mal

B - Une syncope

C - Une crise de spasmophilie

D - Une drop-attack

E - Une crise névropathique

[36]

Toutes les propositions suivantes s’appliquent à la myasthénie sauf une. Indiquez laquelle

A - Concerne la jonction myoneurale

B - Résulte dun désordre immunitaire

C - S’accompagne toujours dune tumeur thymique

D - Provoque une fatigabilité anormale à l’effort

E - Frappe avec prédilection l’oculomotricité

[37]

La phénytoïne (Dihydan®, Dilantin®) développe une ou plusieurs des activités suivantes. Laquelle ou

lesquelles?

A - Thymoanaleptique

B - Anxiolytique

C - Antiparkinsonienne

D - Antihistaminique

E - Antiépileptique

[38]

L’association à la L. DOPA d un inhibiteur de la Décarboxylase périphérique facilite le traitement de la maladie de Parkinson parce que

A - Elle permet de diminuer la dose de L dopa administrée

B - Elle permet de réduire la fréquence des prises de L.dopa

C - Elle supprime le risque d’accidents par hypotension artérielle orthostatique

D - Elle réduit le risque d’accidents digestifs

E - Elle augmente l’efficacité de

L. dopa sur le tremblement

[39]

Choisissez le ou les examens complémentaires dont les résultats peuvent donner des arguments positifs pour le diagnostic de sclérose en plaques

A - Ponction lombaire

B - Doppler cervical

C - Radiographie du crâne

D - Potentiels évoqués visuels

E - Examen du champ visuel

[40]

Une atteinte motrice du V comporte:

A - Un déficit du masséter

B - Une déviation à l’ouverture de la bouche du côté lésé

C - Une atteinte de la langue

D - Une atteinte du voile du palais

E - Un trouble de la déglutition

[41]

Au cours du syndrome cérébelleux, le tremblement est particulièrement intense au cours de l’atteinte

A - Vermienne

B - Hémisphérique

C - Du pédoncule cérébelleux moyen

D - Du pédoncule cérébelleux supérieur

E - Du pédoncule cérébelleux inférieur

[42]

Latrophie de l’éminence thénar observée en dehors de toute notion de traumatisme

1 - Ne se voit que dans le syndrome du canal carpien

2 - Est un signe précoce de syndrome du canal carpien

3 - Se manifeste cliniquement par le signe du journal de Froment

4 - Apporte un argument en faveur dune intervention chirurgicale de décompression du médian dans un syndrome du canal carpien

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B   2,4=C  4=D   1,2,3,4E

[43]

Parmi les propositions suivantes, laquelle(lesquelles) est(sont) vraie(s) à propos du phénobarbital (Gardénal®) utilisé comme antiépileptique:

1 - Le phénobarbital doit être administré en 3 prises quotidiennes

2 - Le dosage du phénobarbital dans le plasma est un dosage de pratique courante

3 - Le phénobarbital est un traitement durgence de la crise d’épilepsie

4 - Le plateau d’équilibre des taux plasmatiques de phénobarbital est atteint en 15 à 21 jours

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B   2,4=C   4=D   1,2,3,4E

[44]

Les méningites à pneumocoques

1 - Peuvent être dues à une brèche neuroméningée

2 - Entraînent une hypoglycorachie

3 - Peuvent être dues à une sinusite

4 - Sont particulièrement graves chez les sujets splénectomisés

Compléments corrects : 1,2,3A   1,3B   2,4=C   4=D   1,2,3,4E

[45]

Une hypertension intracrânienne par tumeur volumineuse de la fosse postérieure, survenue chez un enfant de 3 ans, entraîne généralement:

A - Des céphalées

B - Une attitude guindée de la tête

C - Des vomissements quotidiens le matin à jeun

D - Des crises épileptiques

E - Un syndrome polyuropolydipsique

[46]

Quelle partie du corps nest pratiquement jamais intéressée par le tremblement de repos chez le parkinsonien ?

A - Le pied

B - La main

C - La tête

D - Les lèvres

E - Lavant-bras

[47]

Parmi les éléments suivants, lequel impose la remise en question du diagnostic de névralgie faciale essentielle?

A - Abolition du réflexe cornéen

B - Douleur déclenchée par une zone gâchette

C - Douleur soulagée par la carbamazépine

D - Douleur systématisée à une branche du nerf trijumeau

E - Caractère paroxystique de la douleur

[48]

La névralgie crurale est une complication particulièrement fréquente dans

A - Lacromégalie

B - La tétanie

C - Le diabète sucré

D - Le diabète insipide

E - Lhypothyroïdie

[49]

Un sujet de 28 ans a présenté une crise d’épilepsie généralisée certaine. L’entourage relate la survenue avant la perte de connaissance, d une élévation du membre supérieur droit, avec déviation de la tête et des yeux du côté droit et une vocalisation répétée. Quelle zone cérébrale peut être incriminée à l’origine de la crise?

A - Aire oculomotrice frontale

B - Cortex rolandique

C - Cortex occipital

D - Aire motrice supplémentaire

E - Cortex temporal interne

[50]

Une femme de 30 ans se plaint depuis quelques jours de fourmillements des mains et des pieds, et depuis 24 heures de difficultés à marcher. Il existe une aréflexie tendineuse généralisée. De quelle affection s’agit-il?

A - Multinévrite

B - Polyradiculonévrite aiguè

C - Myopathie

D - Compression médullaire au début

E - Aucun des diagnostics précédents


Voir les commentaires

Site conforme aux normes WCAG 2.0 du W3C (nouvelle fenêtre, en anglais)

Template by docprosper